Biographie

profile-pic.jpg

Sûre de l’authenticité de sa vocation artistique soutenue par une technique et une expérience assez poussée, l’artiste Gulène Torossian Der Boghossian se laisse aller dans ses conquêtes  aussi loin que l’exige  son aspiration à se cantonner dans sa vérité humaine et que l’autorise la dignité de l’art. 

Profondément convaincue que la représentation du réel quel qu’il soit inerte ou vivant est seule capable de sauvegarder la liberté de l’homme en le maintenant a distance de la réalité ; est ce avec l’adresse la plus vertigineuse mais la plus soumise aux injonctions du schème préalablement préfiguré dans son esprit  qu’elle édifie ses merveilles sculpturales. 

C’est surtout le corps humain qui lui a servi de source d’inspiration. Matière vivante d’un coté et aspiration à une perfection supracorporelle  de l’autre, c’est cette dualité, ce contraste, cette lutte entre ces deux natures où  la victoire, d’après notre artiste pétrie d’humanisme, doit être remportée pour la nature non corporelle, qui constituent la raison explicative de ce théorie de formes qui épuisent toutes les possibilités de se mouvoir du corps humain.

S’agit-il d’un tour de force, d’une tentative qui vise a  ressusciter  l’art figuratif en montrant aux artistes que le réel est en l’occurrence le corps humain offre des possibilités illimitées  d’attitudes, de mouvements et de pose qui pourraient les dispenser de s’engager  dans la voie de la non-figuration d’une préférence particulière pour la forme humain  vue le potentiel attractive dont telle jouit ? qu’il s’agisse de l’une ou de l’autre de ses intentions il n’en devienne pas moins évident que les réalisations de l’artiste Gulène  sont dignes  d’avoir leur place dans notre patrimoine artistique non seulement  en tant qu’œuvre  qui procurent la jouissance esthétique aux contemplateurs mais aussi en tant que documents qui témoignent de la contribution des artistes Libanais non seulement au développement de l’art  mais aussi à sa survie .

                                                                                                                             par J. Abou Rizk

 

EXPOSITION Séléctionnée

 
2010-2011

Galerie Pièce Unique ,”Errance” Solidère, Lebanon

2006 (Juin/Juillet)   
“Symphony des formes” au couvent St. Pierre et Paul à Azra, Kesserwan.

2006 (Mars)
“Focus sur l’artiste Gulène Der Boghossian” à l’Association
de Developpement  à Gemmeyzé (ADG)


2005
Jardins de l’UNESCO, Jbeil, Byblos 

2005
XXV Salon d'Automne Sursock Museum, Beirut - Lebanon.

2006/07/08/09/10
XXVII, XXVIII, XXIX,  XXXI, Salon d'Automne Sursock Museum

2004
Al Bustan Rotana Hotel - Dubai

2002-2003
Forum International de Céramic - Organisé par UNESCO

2001
Vienna international centre (VIC ) Austria sous le haut
patronnage de l’ambassade du Liban à Vienne

 2001
Festival du Liban Francophone - Andrezieux - Bouthéon,
St. Etienne, France

2000   
Open house in Bauer’s Hofhiem, Frankfurt - Allemagne

2000   
Réalisation de “Trois Mages” pour  la Basilic de Fouviere
Lyon, France

1999
“Dialogue entre bronze et couleur ” Cave de france

1987
Kulturzentrum - Centre Culturelle Allmand, Beirut

 


Press Séléctionnée

 

 La Revue du Liban (section Art et Culture), Beirut-Lebanon

ECHO (Journal of the IAEA staff No.217), Vienne - Austria

L'orient le jour (section Art et Culture), Beirut-Lebanon

Al Afkar, Beirut-Lebanon

Municipality of Aley Magazine

Aztag, journal quotidien, Beirut-Lebanon

Zartonk, journal quotidien, Beirut-Lebanon

Ararat, journal quotidien, Beirut-Lebanon

+ les journaux locaux Libanaise

Symposium




2009

Workshop : L’institut  des Beaux - Arts de l’Université Libanaise  sous le patronage et en collaboration avec DAAD  de l’Institut des Beaux-Arts de Leiptzig - Allemagne.

2008
1ère Symposium Méditèrranéenne d’Art environemental , Crête - Gréce

2000 - 2005
Symposium de peinture à Ehden - Liban

2001- 2002
Symposium de peinture à Ras el Metn - Liban

1999 - 2000
Symposium de sculpture sur pierre à Aley - Liban

Biennale




2009

9ème rencontre des écoles d’Art de la Méditèrranée  avec L’institut National des Beaux-Arts (IBA) de l’Université Libanaise en collaboration avec ECUME, Marseille et ECUME Tunis.

2007      
VIIème rencontre des écoles d’art de Méditérranée à Damas (6 - 11 mai) organisé par ECUME .

2006
“Le Feu Sacré” Biennal Mediterranéenne des Arts patronée par la Municipalité de Tunis avc ECUME (Echange Culturelle en Méditérranée) Tunis et ECUME Marseille.

2002
“L’Art pour l’Homme ” 3ème Biennale international de Bagdad - Irak